Jeux vidéo : 4 milliards de dollars perdus après la tuerie au Walmart, USA

Suite à la fusillade du 3 août dernier dans un Walmart qui a fait plus d’une vingtaine de morts, des cris d’indignation se sont fait entendre à la Maison-Blanche. « Il faut mettre un terme à la culture de la violence, ou du moins l’abaisser, y compris dans le jeu vidéo. » a déclaré le Président Donald Trump.

Une régression boursière très rapide

Ce discours du Président a suffi à faire chuter les cours boursiers des industries vidéoludiques. Les géants des jeux vidéo comme Take-Two Interactive, Electronic Arts, Activision-Blizzard et Ubisoft ont vu leur valeur boursière régressée de 3 à 6% seulement en quelques heures. Ils ont perdu environ près de 4 milliards de dollars.

La GTA, un jeu ennemi du Président

Cela ne date pas d’hier que D. Trump pointe du doigt les jeux vidéo. Lors de son interview sur CNN après l’incident à Parkland, « Le niveau de barbarie dans les jeux vidéo modifie la manière de pensées des plus jeunes. » a-t-il rétorqué en février 2018. Le jeu GTA, qui figure parmi la meilleure vente actuelle et où le joueur incarne un gangster, est dans le collimateur du Président Américain. Toutefois, aucune mesure concrète n’a été pas prise par le D. Trump pour le moment concernant les jeux vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *